Gouvernance universitaire: des universités africaines à l'école de l'auto-évaluation

Publié le 27 Oct 2016

Dans le cadre de ses missions de modernisation de la gouvernance universitaire, l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) à travers l'Institut de la Francophonie pour la Gouvernance Universitaire (IFGU), structure d’appui, d’expertise et de conseil de l'AUF en matière de gouvernance universitaire a lancé le projet d'appui à l'auto-évaluation des universités africaines. Ce projet intervient dans un contexte où les universités font face à de nombreux défis dans les domaines de la formation, de la recherche et du management institutionnel. Il a pour objectif d'aider ces institutions d'enseignement supérieur à mieux se connaître afin de déterminer ensuite des stratégies pour leur développement. Pour mettre en pratique l'auto-évaluation, un appel à manifestation d'intérêt a été lancé en août 2014. Il visait à identifier des établissements souhaitant s'engager dans le processus d'auto-évaluation: 22 établissements ont répondu favorablement à l'appel.

Après la signature l'accord cadre de coopération entre l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et le Conseil Africain et Malgache pour l'Enseignement Supérieur (CAMES) le 31 octobre 2014 , une convention spécifique relative à la mise en œuvre du projet d'appui à l'auto-évaluation des universités africaines a été signée en mars 2015. Conformément à l'accord, l'AUF à travers l'IFGU et le CAMES ont sélectionné 14 établissements afin d’appuyer leur processus d'auto-évaluation.

 Parmi ces établissements, neuf (9) sont issus de l’Afrique de l'Ouest dont les Universités de Ouagadougou 1 et 2 (Burkina Faso), l'Université Alassane Ouattara de Bouaké (Côte d'Ivoire), l'Université de Nouakchot et l'Université des Sciences, des Technologies et de Médecine (USTM) de Nouakchot (Mauritanie), l'Université Abdou Moumouni de Niamey (Niger), le Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG) de Dakar (Sénégal), l'Université de Kara (Togo) et l'Université d'Abomey-Calavi (Bénin). Quatre (4) sont issus de l'Afrique Centrale dont les Universités de Yaoundé 1 et 2 du Cameroun, l'Université de N'Djamena au Tchad et l'Université de Lubumbashi en République Démocratique du Congo. L'Institut Supérieur de Technologie d'Antananarivo à Madagascar représente l'Océan Indien. A la différence des autres institutions, l'Université Abdou Moumouni, ayant déjà réalisé son auto-évaluation institutionnelle, a sollicité l'accompagnement de l'IFGU pour l'élaboration d'un plan stratégique.

Chaque établissement sélectionné a désigné un point focal d'auto-évaluation. Un atelier de formation a été organisé du 27 au 29 mai 2015 à Léo au Burkina-Faso. Les points focaux et une cinquantaine d'experts évaluateurs ont pris part à l'atelier. Pendant 3 jours, les participants ont été initiés aux techniques de conduite de l'auto-évaluation dans le contexte de la démarche qualité, sur la base des référentiels produits par le CAMES.

La deuxième séquence du processus a consisté en l'auto-évaluation sur le terrain. De retour du Burkina-Faso, les point focaux ont mobilisé la communauté universitaire sur place afin de préparer l’auto-évaluation et optimiser les missions d’appui-conseildel'expert choisi par l'établissement sur proposition de l'IFGU. Ainsi, 46 missions d'expertise ont été organisées dans les établissements. A l'issue de ces missions, les institutions ont produit des rapports d'auto-évaluation qui ont déjà été validés pour la majorité. Les institutions qui ont pris part au processus d'auto-évaluation continuent de travailler dans le sens de l'amélioration de la qualité de leur gouvernance, sur la base des résultats de cette auto-évaluation.

Les résultats encourageants de cette auto-évaluation ouvrent la voie à des perspectives bénéfiques pour l'enseignement supérieur en Afrique. Il s'agit notamment de l'élargissement du processus à d'autres établissements, le passage de l'auto-évaluation à la planification stratégique à la demande des institutions d'enseignement supérieur, et le passage à l'évaluation externe.

 

 

 

Actualités

Inscrivez-vous à notre Bulletin d’information